Bonjour à tous

 

Quelle surprise pour moi d’écrire un compte rendu alors que mon classement, mon nouveau poste m’assuraient une saison vierge de CR.

Que nenni ! J’avais oublié la perfidie de mes collègues surtout un certain Christophe.

Le match du soir nous oppose à sportime 1, des adversaires sérieux mais avec des problématiques à amener la grosse équipe à l’extérieur.

 

Match 1. Votre Yannick Noah du squash contre Remi DELHUILLE 4B

Etant les premiers arrivés avec Matthieu, ce dernier me laisse simplement commencer la rencontre. Je n’avais pas vu le coup venir.

Je venais de me taper 1 heure de visionnage d’un match de l’US open Paul Coll contre Gawad avec une magnifique victoire de Paul alias superman.

Désolé les gars mais je supporterais Paul pendant les championnats du monde à Marseille. Je suis Fan.

Bref premier set je fais du Paul Coll . bien appliqué des balles // et je finis devant.

Deuxième set, je fais plutôt du Paul Albessard (il ne m’en voudra pas et il me doit le respect maintenant), je tape fort mais ça part dans le Tin. Enfin je gagne le jeu.

Troisième set, je fais du bibouche , je tape moins fort , je mets plus de longueur et des balles collés et ça fait le match 3-0 !!!

 

Match 2. Matthieu contre Regis

Matthieu, c’est le gars qu’on aime voir dans une école de squash. Sa vitesse d’exécution de la frappe de balle est tellement au ralenti qu’on dirait qu’il y a un décalage horaire entre lui et son adversaire.

Régis, nouveau squasheur de Sportime est un fort bel athlète, ancien rugbyman passé par le Stade Toulousain, freefighter à l’occasion. (ici ici c’est Montpellier que je lui ai dit yeux dans les yeux). Il n’a pas bougé d’un iota. A moins que je ne lui ai rien dit, à moins qu’il ne fasse pas du freefight enfin on ne connaîtra pas la vérité…

Matthieu a fait un match très concentré, s’assurant de faire des démarrages en trombe afin de gérer les fins de jeux, s’attachant à bien connaitre le score. 3-0. Coquin!

 

Match  3. Rémi contre Patrick buche

Je n’ai pas tout vu seulement que Patrick courait comme jamais. Hyper combatif, le Patrick m’a bien étonné. Après en face, c’est Rémi. Le défier à la course c’est comme lui demander de nous expliquer pourquoi e=mc2. On abandonnera avant la fin.

Pas de surprise. Score de 3-0 et on gagne la rencontre.

 

Match 4. Christophe l’albatros contre Christophe l’anguille

Sans pression et sans caleçon (enfin short) , Christophe commence le match avec un objectif plus que simple , éviter le fameux CR.

Excellent dans les chiffres, je pense qu’il récite les tables de multiplication avec son oreillette, il avait vite fait de faire le calcul le bougre.

Du coup, monsieur a retrouvé un physique et n’a même pas pris le temps de faire le show. Victoire 3-0 avec le meilleur ratio.

 

3ème victoire de rang, show must go on !!!

 1er CR de l’année !!

 On a gagné 4 à 0 bravo !!!! Des points qui nous feront du bien en fin de saison !! laughing

 

Mais, oui il y a un mais,  les Albigeois sont venus avec l’équipe 3 !! Leurs n=° 1 était habituellement le N=° 3, le n=°3 est le N=° 1 de l’équipe qui joue en Poule 3. Idem pour le 2 et 4. 

 

Bon je suis arrivé à la fin après tout le monde,  donc j’ai rien vu des matchs !!!!

 

En 1 ; Régis gagne le N=1 (donc le vrai 3) en 3 set :

            11/9 ; 11/9 ; 11/7

 

En 2 ; JF  idem :

            11/5 11/8 11/7

 

En 3 : Fabrice gagne Fabrice  :

            11/3 11/6 11/4

  

En 4 ; Franck gagne Bertrand (le 1 de la poule 3). Donc comme je fais mon chieur et que je suis arrivé bien à la bourre, je me suis dit qu’on allait faire durer le plaisir ;  41mn de match bien serré !!! cool

            11/7 11/13 6/11 12/10 et 12/10

 

 Niveau organisation du repas, on a tester de centraliser les achats ; Regis a acheté les pizzas, bières + biscuits d’apéro => c’est bien d’avoir des pizza chaude mais au final on s’en tire pour ~80€ => donc conclusion on en revient à la bonne vieille méthode, chacun apporte un truc laughing

Voilou bise à tous,

Franck

 

 

Voulant être bon prince avec mon adversaire du jour, je me vois écrire ce satané compte rendu de notre éclatante victoire à domicile! Je pensais avoir fait le job en moins de 20 minutes et 3 sets a rien mais les vikings du toac 2 n'étaient pas là pour rigoler et surtout n'avaient pas une once de bienveillance pour nos amis du SCO. 

 

Jeff a débuté les festivités contre un quasi quinqua bien fringant mais qui ne pouvait rien contre un Jeff survolté après ses exploits du we (monsieur est sorti 3eme du tournoi des spacers en se payant 2 4a et un 3c, svp!). Match appliqué et serieux de notre futur n°1. 

 

Votre scribe de la soirée, n'a pas eu à s'employer plus que ça contre un pas tout jeune qui avait encore la tête et les tripes à son we particulièrement arrosé. Ne voulant pas le vexé j'ai laissé joué le 3eme set pour finir à 13-11 et me cogner le cr... c'est la dernière fois!!

 

David en piste en 3 contre un encore moins jeune (la maison de retraite était de sortie au toac ce soir:-)). Jeu propre, bien posé avec ce qu'il fallait d'agressivité. Pas grand chose à dire, du beau squash, malgré un passage à vide dans le 2eme set  qui aurait dû lui coûter cher sans une décision sévère de l'arbitre  (votre serviteur) qui lui a permis de s'agacer et de se remettre dans le match! Merci Régis, quel con oui!! 

 

Enfin vient le tour de notre joker, le mpape du toac . Celui que tout le monde s'est arraché mais c'est nous qui l'avons eu!!  Le SCO .lui a réservé une surprise, le  dernier papi n'a pas de revers! Il jongle avec sa raquette et joue tout en coup droit.  Bon il débute le squash et notre viking affamé en fait qu'une bouchée sans lui laisser la moindre miette et me propulse rédacteur en chef. Pas sympa le Steph :-(

 

Pour le reste, super casse-croute, les mecs sympas qui sont restés jusqu'à 23h. La 3eme mitemps a été plus longue que les matchs! On devrait être bien reçu chez eux! 

 

Bises à tous et à jeudi

Régis 

 

ENERGEIA F2 – TOAC F à Saint-Orens

Voilà voilà, c’est la première soirée pour nous les filles… quelques compositions d’équipe plus loin, nous avons nos 3 noms : il y aura Martine « Captain’Tartine » en 1 ; myself en 2 et Sophie « Le Pin’s » en 3. Nous nous retrouvons donc vers 20h10 à Saint-Orens mais il va y avoir une  petite modif : Tartine jouera en premier car elle part le lendemain voir les Caribous canadiens.

Donc on démarre…

Match des 1 : Margaret – Martine : 3-1

Pour la mettre dans l’esprit anglophone, ça sera la plus anglaise des joueuses contre la captain’ : Margaret. Un genou en moins mais un cou de nouveau mobile, nous voilà avec un bon résumé de tartine  dans le texte « j'aime pas les matches comme ça : service-point service-point. J’aime pas ça ». C’est un bon résumé. Les scores le montreront (il y a eu du 13-11, du 15-13, du 16-14….). Malheureusement, Margaret remporte la mise. A Tartine de filer …. (à l’anglaise ??? ;-)...) pour prendre son avion !

Match des 3 : Christel (petite nouvelle) – Sophie : 3-1

Bon allez, on se remotive et on lance le gri-gri des filles du TOAC… Je briefe Sophie, elle va courir mais elle peut le faire… pas sur le premier apparemment « pétard, c’est plus de notre âge de courir autant ! »… elle court elle court partout… La jeunette a quelques lacunes en termes de let et stroke (les balles et la raquette ont sifflé aux oreilles du Pin’s) mais elle est partout leur recrue… mais l’expérience parle quand même et Sophie remporte un jeu ! Ah, ouf … mais réjouissances de courte durée, la réussite est repartie… .

Match des 2 : Valérie – Roxane : 0-3

C’est donc sans pression que je rentre sur le terrain pour mon match, tout comme mon adversaire d’ailleurs. Sur un air taquin, elle décide de mettre le même t-shirt que moi (le joli truc jaune pétard du Bruniera de l’année dernière). En fait, ça aura eu pour effet de perturber la jeune arbitre qui du coup voit deux poussins jaunes courir sur le terrain. Premier jeu accroché mais je trouve la clef. Deuxième jeu, tout se déroule sans accro (enfin presque, je mène et je me fais une petite frayeur…) mais j’assure derrière et finis mon match.

Energeia F2 : 2 – TOAC F : 1

Terminé bonsoir !

Prochaine rencontre à la maison contre les Spacenicks !

Rox

Pour cette deuxième journée, le Captain a mis les petits pieds dans le plat ou les grands plats dans les petits verres. Enfin bref, la bière était fraîche quoi et personne n'a boudé son plaisir.

Côté match, Guillaume Bonange affrontait Eric Blanc. Sans doute inspiré par son beauf, Stéphane Houdet, récent vainqueur de l'US Open de tennis fauteuil, Guillaume a rendu une copie très propre malgré la ténacité de son adversaire. Bon, j'avoue, je n'ai pas tout vu. Bon, rien du tout en fait. Mais c'était quand même un beau match, le prize money en moins. Résultat 11-7 11-6 11-6 pour Guillaume. Bien joué !

Pour le deuxième match, c'est notre légende, star en devenir selon certains, qui est rentrée sur le terrain. Nous l'avons nommé Sébastien Diiilllllllllllllennnnnn ......

Schneider !!!!! Notre Lorrain.

Face à lui, un adversaire téméraire et combatif, Jean-François Mertz Revol. Il faut avouer qu'entre eux deux, ça ressemblait à un derby Mertz-Nancy.. Désolé, pas pu m'empêcher. Seb a su déployer progressivement l'ensemble de sa palette technique tout en mettant un point d'honneur à courir le moins possible. Belle conservation du thé en somme. Après une petite frayeur au premier set perdu 11-4, Seb a renversé la vapeur pour garder le contrôle sur les trois sets suivants : 11-8 11-3 11-3. C'était propre.

Troisième match, c'est l'heure de la revanche entre moi-même et Olivier Cahuzac. Lors de notre première rencontre en fin d'année dernière, ça semblait simple (il revenait des vétérans France avec deux jambes de moins..). Cette fois ce n'était pas la même. Bien affuté après des stages Mesiciens, Olivier a délicatement déroulé son jeu, ne commettant que peu de fautes et me laissant tranquillement m'impatienter. Après un premier set plutôt disputé conclu par Olivier 12-10, j'ai un peu essayé de finir les points plus vite pour perdre un peu plus vite 11-5 au deuxième set. Après un bon coaching de MichMich et Fred, j'ai bien tenté d'être plus patient mais Olivier a continué à contrôler peinard pour finir le travail 11-8 tandis que je poussais vainement plusieurs gueulantes. Bravo à lui !

Pour le dernier match, Julien Salom a fait son entrée en piste. Face à lui, Thierry Semelle. De beaux échanges entre eux deux, avec un niveau de jeu qui est monté constamment le long du match et particulièrement au cours du troisième set. Julien a remporté son match 11-8 11-8 11-3 mais son adversaire n'a pas démérité. Bravo à eux !

Et, comme dans un bel album d'Astérix, tout cela s'est terminé autour d'un bon banquet avec de la cochonnaille et lapinnaille de Castelmaurou, de la pata negra et des pizzas. On a fredonné des chants scouts jusqu'à pas d'heure. En plus, nous avons eu le plaisir de la visite de différents joueurs ou ex-joueurs du TOAC.

Ah oui, on s'est bien régalés !